Mise à jour : 12 janv. 2011

Falaises d'Etretat

Étretat (76790)

Catégorie : Sites naturels

- Ouvert au public

- Site non couvert

- Plus d'infos : www.etretat.net/office_de_tourisme_etretat/pages/naturelle_etretat_falaises.php

Falaises de craie blanche mondialement connues :

  • La falaise d'Aval : l'Arche et l'Aiguille

Une rivière souterraine, puis l'érosion marine ont formé une arche naturelle et une aiguille haute de 70 mètres, morceau relique de la falaise. Maurice Leblanc la décrit en ces termes : « Roc énorme, haut de plus de quatre-vingts mètres, obélisque colossal, d'aplomb sur sa base de granit » dans L'Aiguille creuse, 1909. Guy de Maupassant quant-à-lui, compare cette porte d'Aval à un éléphant plongeant sa trompe dans l'eau.

À son époque déjà, le site attirait de nombreux touristes parmi lesquels des « lupinophiles », admirateurs d'Arsène Lupin : des étudiants américains venus chercher la clé de la grotte, où le « gentleman cambrioleur » avait retrouvé le trésor des rois de France. Le film Arsène Lupin de Jean-Paul Salomé, sorti en octobre 2004, offre de nombreuses vues sur la falaise et l'Aiguille.

  • La Manneporte

De l'ancien français manne porte, « grande porte, porte principale », le mot man(ne) issu du latin magnu / a- « grand » connait curieusement une survie tardive dans les toponymes médiévaux (Cf. Manneville-la-Goupil, Manéglise, Mandeville). Elle est plus large que la porte d'Aval et est située derrière elle.

  • La Courtine
  • La Falaise d'Amont

La porte d'Amont est la plus petite des trois portes.

Au sommet de la falaise se dresse la silhouette de pierre de la chapelle Notre-Dame-de-la-Garde, protectrice des pêcheurs. L'édifice actuel succède à une chapelle du XIXe siècle.

  • Le Roc Vaudieu et l'Aiguille de Belval

Source de l'article : Article Wikipedia sur Etretat

0 commentaire(s)

Commentaires